UNEL

https://streik.lu/wp-content/uploads/2014/04/FB-Event_NEU_04-bilan-streik_01.jpg

Streik gëtt normalerweis vun Gewerkschaften genotzt als baal läscht Mesure wann all Dialoge ausgeschöpft ass an et keng aner Méiglechkeet méi gëtt fir sech Gehéier ze verschaffen. Bei engem Streik, brecht een seng Aarbecht fir een Dag of an dat normalerweis ouni Averständnis vum Employeur. Dëst mëscht dass en Employeur, fir d'Längt vum Streik, Defiziter am Budget huet an natierlech dat net gär huet, mee wei gesot et ass  baal déi läscht Instanz fir d'Aarbechtskonditiounen ze verbesseren fir Aarbechter*innen. Op Schüler*innen applizéiert huet een keen Employeur mee dofir streikt een wärend der Schoulzäit fir een Zeechen ze setzen.

Eng Demonstratioun ass normalerweis ausserhalb vun Aarbechts- oder Schoulzäiten fir op Mëssstänn opmierksam ze maachen. Beit Formen, Streik an Demonstratioun, benotzen ëffentlech Mobiliséierung fir hier Punkten eriwwerzebréngen an op hier Punkten opmierksam ze maachen.

Déi Lëscht Schüler*innen an Studéierender Streiks goufen vun der UNEL an Liewen geruff an waren:

2014: Géint déi deemoleg Boursenreform 6670

2006: Géint den Gesetzesprojet 5611

Mir wënschen dem Klimastreik vill Erfolleg an setzt iech an fir är Zukunft an!

                                                                                                      08.03.18

UNEL Propositiounen Loi 7265: Stagen

Dëst Dokument ass geduecht als guidance text, dat eis Haaptpunkten resuméiert an erkläert déi mer elo kierzlech publizéiert hunn.

Hei nach puer Informatiounen zum Stagengesetz, et gouf am Mäerz 2018 proposéiert vum alen Aarbechts Minister an der ACEL. Leider goufen vill politesch Acteuren net gefrot, wéi zum Beispill Gewerkschaften (zb. OGBL) awer och d’UNEL. Des Gesetzespropose gouf kritiséiert vun diversen Acteuren, wat och géing erklären firwat et och no bal engem Joer nach ëmmer net gestëmmt gouf, et waren och Wahlen an en néien Minister ass elo zoustänneg fir d’Gesetz. Mir als UNEL fannen d’Initiativ gutt fir en legalen Kader ze schafen fir d’Stagen well et elo en vide juridique gëtt. Mee, mir sinn net averstanen mam Gesetz an senger initialer Form well et d’Ausnotzung vun Stagiairen erméiglecht zb als bëlleg Aarbechtskraaft, et erhéicht den Risiko fir Jonker an d’Aarmut ze falen, d'Qualitéit vun Stagen gëtt net garantéiert an et feelt un spezifeschen Detailer fir Schüler*innen an Studéirender. Dofir wëllen mer d’Gesetz nach änneren, hunn néi Proposen an treffen eis mat diversen politeschen Acteuren ënner anerem och mam Minister hunn mer eis den 25.02 getraff.

08.03.19

UNEL Summary and Guidance Document Law 7265

 

This document is just a guidance text, summarising our major points and clarifying our rationale to our amendments, which are very new proposals and have been recently published. This document is in English to be inclusive, in case some people do not understand Luxembourgish or French.

Now a bit more information about the internship law, in March 2018 there was a law proposed by the former minister of labour. Unfortunately, a lot of stakeholders were not consulted, such as UNEL, but also labour unions. There was quite a bit of backlash considering the law proposal which explains why, even after a year, it still has not been passed yet. In addition, there were elections and a new minister of labour was appointed. We, as UNEL, appreciate the initiative to create a legal framework for internships, because, as of right now, there is a legal loophole. However, we are also disagreeing with the law proposal in its initial form as it enables exploitation, increases the risk of precarity among young people, does not ensure quality internships and lacks specification for both students and pupils. Hence, we are presenting our new proposals to amend this law and are meeting with different stakeholders and have already met with the new minister of labour on the 25th of February.

Depuis l’élection du nouveau Groupe de Coordination en décembre 2018, l’UNEL a retravaillé ses revendications quant à la loi sur les stages, devenu le dossier prioritaire de l’année 2019. Ce travail a notamment englobé de nombreuses entrevues avec les différents acteurs de ce projet de loi, comme par exemple Monsieur le Ministre Dan Kersch, qui a reçu une délégation de l’UNEL le 25 février 2019. Les revendications de bases de l’UNEL n’ont pas changé : elles demandent toujours une rémunération plus juste et la prise en considération de la durée du stage dans le calcul de la période d’essai dans le cas d’une embauche. Néanmoins, plusieurs choses ont changé.

L’UNEL :

  • A clarifié le rôle du tuteur et demande l’accès à une formation de tuteur : cette proposition permettrait aussi un mécanisme de feedback lors des stages, notamment grâce à des bilans réguliers 
  • demande une rémunération graduelle suivant le diplôme de l’étudiant.e (bachelier ou master) de façon à ce qu’à partir du bachelier, la rémunération soit calculée par rapport au salaire minimum qualifié 
  • demande la réintroduction de la possibilité d’un stage entre le bachelier et le master, servant avant tout d’orientation, et dont la durée maximale serait limitée à six mois 
  • propose la possibilité d’effectuer un stage à temps partiel, ce qui en plus de notre revendication d’aide financière pour les petites ou moyennes entreprises (PME), permettrait aux PME d’accueillir des stagiaires, et ce qui en plus allouerait une plus grande flexibilité aux stagiaires 
  • propose une cotisation à la caisse de pension, où les parts patronales seraient prises en charge par l’État 
  • exige d’éviter toutes les formes d’abus, afin de protéger les stagiaires, en rendant les conventions de stages obligatoires, et par d’autres mesures 

Comme l’UNEL l’avait déjà expliqué dans son communiqué de presse au sujet de la précarité chez les jeunes au Luxembourg, les stages rémunérés et de qualité sont une étape importante pour réduire ce risque déjà pesant sur les jeunes du Luxembourg. "Notre jeunesse est notre avenir, et il est grand temps que la politique luxembourgeoise se réveille. Il est impératif d’écouter et d’investir dans la jeunesse au Luxembourg. Même si la législation des stages est une première et importante étape, elle ne fait qu’ouvrir la voie à beaucoup d’autres mesures, qui deviennent absolument nécessaires au Luxembourg." souligne Vicky Reichling, la porte-parole de l'UNEL.

Subcategories